Implorer les éléments ou éloigner les catastrophes naturelles : Prières pour la clémence divine dans The Monument of Matrones de Thomas Bentley

Julie Van Parys-Rotondi (Université Clermont Auvergne)

[télécharger la proposition]  [lécharger l’annexe]

En publiant en 1582 The Monument of Matrones, le Protestant Thomas Bentley (c.1543-1585) offrit le premier ouvrage dévotionnel entièrement destiné à un lectorat féminin. Dans cette œuvre monumentale de plus de 1000 pages organisées en sept livres, ou « Lamps of Virginities », titre inspiré de la parabole des dix vierges et des lampes à huile que les vierges sages remplirent en vue de leur noces [1],  il mentionna aussi bien un certain nombre de figures féminines de la Bible que certaines de ses contemporaines qu’il érigea comme modèles de piété. C’est ainsi que certains passages sont dédiés aux héroïnes bibliques dont Myriam la prophétesse, Naomi et Abigaïl[2]. À la suite, il reproduisit des passages de l’un des manuels de dévotion de la reine Katherine Parr (c.1512-1548) ou la prière que la martyre protestante Anne Askew (1521-1546) aurait prononcée avant son exécution pour hérésie[3]. Il organisa son travail en une série de prières et de méditations destinées à la fois à la dévotion intime et aux moments de prière partagée lors des offices ou des étapes de la vie chrétienne.

Contre toute attente, Bentley inclut parmi ces prières une courte série d’oraisons enchâssée entre la Litanie et les prières vouées à accompagner la lecture des Évangiles dont la teneur est tout à fait inattendue. En effet, ces oraisons sont destinées à implorer la clémence divine dans le contexte d’événements météorologiques ordinaires tels que le mauvais temps (« For faire weather »), mais aussi extraordinaires comme les catastrophes naturelles dont les épisodes de sécheresse (« In time of drought for raine ») ou les pluies torrentielles et les tempêtes (« In time of thunder, lightening, raging tempests, and vnseasonable weather, praie thus […] »). Sans justifier son choix, il évoqua également certains épisodes spectaculaires, qu’il traita au même titre que la peste, tels que les tremblements de terre, les pluies de météorites ou les comètes traçant leur route à travers l’atmosphère (« A fruitfull Praier, verie necessarie to be hartilie said at the appearing of monsters, and in anie earthquake, or other plagues, that God would turne awaie his vengeance hanging ouer vs for our sinnes. »).

À un premier niveau, nous nous pencherons sur la place d’une telle insertion dans l’économie de cet ouvrage dont le but premier diffère grandement des perspectives climatiques et verrons dans quelle mesure ces prières s’inscrivent dans la portée didactique souhaitée par Thomas Bentley. Puis, nous nous interrogerons sur les raisons possibles qui encouragèrent Bentley à cet ajout lesquelles, outre l’utilisation des motifs récurrents liés à l’Apocalypse de Jean dans la littérature religieuse de la période, pourraient nous permettre d’établir des liens entre certains événements de l’histoire climatique de l’Angleterre et ces prières. En effet, certains événements furent susceptibles d’inciter l’auteur à se prémunir contre la violence de tels épisodes météorologiques comme la grande sécheresse de 1540-1541 et les deux tremblements de terre qui survinrent dans le pas de Calais en 1580 et dont la proximité temporelle avec la publication de l’ouvrage pourrait constituer une piste de réflexion[4].

 

Annexe : extraits de The Monument of Matrones

 

Bibliographie

Source primaire

  • The monument of matrones conteining seuen seuerall lamps of virginitie, or distinct treatises; whereof the first fiue concerne praier and meditation: the other two last, precepts and examples, as the woorthie works partlie of men, partlie of women; compiled for the necessarie vse of both sexes out of the sacred Scriptures, and other approoued authors, by Thomas Bentley of Graies Inne student. Lamentacion of a sinner. Lamentacion of a sinner. Prayers or meditacions. Prayers or meditacions.  [London] : Printed by H. Denham, 1582.

Sources secondaires

  • Atkinson, Colin B., Atkinson, Jo B., « The Identity and Life of Thomas Bentley, Compiler of The Monument of Matrones (1582) » in The Sixteenth Century Journal, Vol. 31, No. 2, Summer, 2000, p. 323-348.
  • Beilin Elaine V., Redeeming Eve: Women Writers of the English Renaissance, Princeton: Princeton University Press, 1987.
  • Boehrer, Bruce, « Nature and the Non-Human» in John Lee, A Handbook of English Renaissance Literary Studies, Hoboken, N.J. : John Wiley & Sons Ltd, 2017, p. 159-172.
  • King, John N. « Thomas Bentley’s Monument of Matrons: The Earliest Anthology of English Women’s Texts » in Strong Voices, Weak History: Early Women Writers and Canons in England, France, and Italy. University of Michigan Press, 2005. p. 216-237.
  • King, John N., « The Godly Woman in Elizabethan Iconography » in Renaissance Quarterly, Vol. 38, No. 1, Spring, 1985, pp. 41-84.

 


[1] Voir Matt 25 : 1-13

[2] «The song of thankesgiuing of Moses, which Myriam the Prophetesse and sister of Aaron, together with all the women, sang vpon Timbrels to the praise of God, for the people of Israëls deliuerance out of the hands of Pharao, &c. » / «The praier or blessing of Naomy for hir two daughters in lawe, Ruth and Orpah. » / «The praier or wish of Abigaël for king Dauid, against his enimies. »

[3] «Also here followe godlie Praiers and Meditations, wherein the mind is stirred, patientlie to suffer all afflictions heere; to set at naught the vaine prosperitie of the world: and alwaie to long for euerlasting felicitie: collected out of holie works, by the most vertuous and gratious Princesse KATHERINE, Queene of England, France, and Ireland » et «The praier of Anne Askue the Martyr, before hir death ».

[4] Le site internet du European Archives of Historical Earthquake Date (AHEAD) propose une visualisation précise du lieu de l’épicentre du séisme de 1580 : cliquez ici


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.